Flash Mercato : Actu Transferts et Mercato de football
A voir

OM: Rod Fanni veut partir

Stade Vélodrome

Revenu à l’OM il y a 2 ans après avoir effectué une pige à Doha, Rod Fanni (36 ans) ne fait clairement plus partie du plan de jeu de Rudi Garcia. Titulaire indiscutable lors du précédent exercice, il n’a pas pris part à la moindre rencontre depuis cet été.

Dans un long entretien accordé à L’Équipe, l’international tricolore faite le point sur sa situation.
« Quelques jours après la défaite à Monaco (1-6, le 27 août), je vais voir le coach, et je lui demande clairement : « Comment on passe de 28 matches dont 27 titularisations en L 1 la saison dernière à numéro 6 ou 7 dans la hiérarchie ? » En un mois de vacances, tu te retrouves dernière roue du carrosse ? (…) J’ai eu des propositions ailleurs, je n’ai pas approfondi, je pensais faire partie du projet. J’aurais préféré qu’il me dise simplement : « On ne compte plus sur toi. » Il m’a gardé sous le coude. (…) Mais la façon dont il a procédé avec moi, le manque de reconnaissance… Je ne demande pas de la pitié, j’aurais juste aimé qu’on se comporte correctement avec moi » précise ainsi le défenseur avant de rajouter « Même une épidémie dans le groupe ne me ferait pas revenir. Le pire fut la liste pour la Ligue Europa, le 5 septembre. J’étais dégoûté. Ne pas faire de partie du groupe en L 1, mais être privé d’Europe… Le coach ne me l’a pas dit directement, je l’ai appris autrement« .

Lassé par cette mise à l’écart, le joueur, passé également par Martigues, Lens, Châteauroux, Nice et Rennes, ne songe plus qu’à une chose: partir. « En octobre, le directeur sportif et le président viennent me voir. Ils me tiennent un discours : « Que s’est-il passé avec l’entraîneur lors de votre échange ? » Jacques-Henri Eyraud me parle d’une solution à l’amiable, des juristes suivent le dossier et échangent des recommandés avec mon avocat bruxellois, Laurent Denis. Ils ont des sous-entendus, je réponds : « Attendez, vous avez jeté de l’argent par les fenêtres, et vous voulez faire des économies sur moi aujourd’hui, alors que j’ai été pro de A à Z ? » Il est sûrement temps de partir, de la meilleure des façons. Pour Pat’ Évra, ils ont trouvé une solution satisfaisante. On finira par en trouver une » a-t-il ainsi confié au quotidien sportif.

Centre de préférences de confidentialité